Nuance mosaïque du castrat
Voix ambiguë de l’ange
qu’enflamment des démons
Frémissement de la chair
aux notes immortelles
s’affichant suraiguës
Ecoute pathétique
troublant le corps d’amour
tel gémissement de louve

 

Jeannine Dion-Guérin

nédit, mai 2013