magnolia reduit

Magnolia


 

Merci Jeannine, pour cette poésie inédite dont nous sommes les premiers et heureux bénéficiaires. Elle trahit l'interrogation ressentie à l'écoute de ces voix "sur-naturelles" qui sont l'expression d'une sensualité équivoque.

Dommage que tu n'aies pu contempler la magnificence du magnolia; afin de t'en faire vaguement profiter, à distance, j'en ai pris une photo. […]

Bravo pour l'aboutissement de la réalisation de l'enregistrement et d'avoir, grâce à la vision de l'autre, éprouvé l'étonnement de la découverte de ton propre livre.

En fait, le lecteur apporte, je pense, distance et réécriture à  l'auteur!

En espérant que le printemps illumine ta vie de son sourire, nous t'envoyons nos bonnes et affectueuses pensées./

M.Thérèse

(mail du 7 mai 2013 adressé à Jeannine Dion-Guérin)