Reçu le 24 septembre 2014 à 15:19

chère Jeannine,

Je viens de retirer « Offre-moi » de la boîte à courrier.

Première impression: la force du « oui » , pas voulue mais vraiment incarnée dans les textes, me bouleverse...au point que je vais récupérer le souffle avant d'entendre voix et musique.

Quelle belle partage de ton oui avec celle de Wilfred Ménard (celle d'Alain m'attend).


Casimir Farley, peintre américain