Hivernale fusion

 

Dans un ciel ponctuel à souhait

l’horizon aime à prendre son temps

et de grain à grains s’uniformise

 

L’étroite bannière d’Orient

avec l’aurore pactise

et s’affirme patiemment

 

Tant de violence et douceur

en l’autre mêlée intimement…

 

Pourquoi toi qui t’éveilles

rêvant de répandre le sang

 

ne t’impliques-tu pas

dans ce concordat

d’union et d’amour?

 

Jeannine Dion-Guérin