Bonjour,

Quel plaisir de lire ton livre, si poétiquement humain !

Se lisant comme un roman, les récits de séquences de vie nous emportent dans le monde universel de LSS.
Cette mini-saga d’une humble poétesse nous conduit sur un véritable parcours initiatique « à l’ombre du Baobab ».
Et des parfums de fruits de la vie remontent comme le bouquet d’un vin qui s’offre à être bu.

Heureusement,  le Petit Prince n’avait pas arraché tous les petits baobabs de la planète Terre !  
Bravo d’honorer ce Géant d’Afrique !

Bises

Bernard

(mail 24/07/2017)