2017-oct-14-affichette Senghor JDG -SPF

Bien chères amies et chers amis en poèsie

​La Société des Poètes français (SPF) et son Président Jean-Charles Dorges,  avec en invité le Cénacle européen des Arts & des Lettres francophones et son Président d'honneur Henri Arphang Senghor ont le plaisir de vous convier à l'hommage rendu à
Léopold Sédar Senghor autour de l'ouvrage récemment édité de Jeannine Dion-Guèrin " A l'ombre du baobab Rencontre du poète Léopold Sédar Senghor " aux éditions Editinter.

​Au cours de la séances un panel d'intervenants choisis et autorisés se succéderont en libres et courtes expressions dans l'esprit du poète et humaniste Léopold Sédar Senghor.
Un poète, Racine Senghor fait le voyage de Dakar pour l'occasion.
Vous découvrirez le nom des autres poètes et intervenants dans l'invitation en pièce jointe.
Nous vous attendons tous nombreux à cette rencontre fraternelle placée sous les couleurs de la poèsie.
En fin de séance et signature nous partagerons le verre de l'amitié et de la convivialité.
Pour l'occasion un flûte de CHAMPAGNE vous attend.
Très poètiques pensées.
A bientôt.

Michel Bénard & Jacques-François Dussottier.


PJ 1 invitation 1 première de couverture 1 poème.

Texte dédié à Jeannine Dion-Guérin

A l’ombre de ton baobab,
Pour t’avoir entendu,
Pour t’avoir lu,
Je fus envouté, marabouté,
Il se fît alors pressant
De retourner à Joal, (1)
De replacer mes pas dans ceux
De l’enfant des lieux,
Dont l’âme se reflète encore
Sur le calme miroir des lagunes
De Siné Saloum. (2)
De m’aventurer libre et insouciant
Sur l’île aux Coquillages (3)
Où un insolite cimetière
Mêle les âmes défuntes
Des chrétiens et des musulmans,
Tout en conjuguant le noir et le blanc.
Dans la nuit monte déjà
Cette rumeur lointaine,
Des chants de hautes traditions
Et des roulements de djembés.
A l’ombre de ton baobab,
Je fus envouté, marabouté.



Michel Bénard.




(1)    Joal ville natale de Léopold Sédar Senghor
(2)    Région environnante de Joal
(3)    Ile aux abords de Joal.