01 janvier 2017

Voeux 2017 de paix et d'harmonie à mes amis,

                    Hivernale fusion   Dans un ciel ponctuel à souhait l’horizon aime à prendre son temps et de grain à grains s’uniformise   L’étroite bannière d’Orient avec l’aurore pactise et s’affirme patiemment   Tant de violence et douceur en l’autre mêlée intimement…   Pourquoi toi qui t’éveilles rêvant de répandre le sang   ne t’impliques-tu pas dans ce concordat d’union et d’amour?   ... [Lire la suite]
Posté par jeanninedg à 19:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 juin 2015

Evolution ou révolution ?

Les hommes sont pétalesIls fleurissent en marset périssent en maiSi brève leur duréeSi durable leur mort... De conflits en discorde de discordes en conflit, voici qu'ils s'étourdissent Fleurs en verger précaire Leurs guerres les accueillent, avant de les faucher au seuil brisé de leur maison. Jeannine Dion-Guérin, mars 2015 mise en ligne 8 juin 2015  
Posté par jeanninedg à 22:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 décembre 2014

Pensée en forme de Sapin

 Il y a des jours où la joie de vivresemble si prégnantequ’on en oublieraitle temps de mourir Thanatos à Eros liéest-ce d'un tel paradoxe la double acceptationqui fait naître de l’humain le sens, la plénitude, l’unité ? Il y a des joursoù la terre griffe les piedsmais des jours où le front se couronne de ciel et d’autres où l’on pourrait s’envoler de la folie d’aimer Jeannine Dion-Guérin
Posté par jeanninedg à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 mai 2014

Brin de muguet

À chacun son :                  Brin de muguet, Petit bonheur dérobé à l’ombre des forêts trop longtemps espéré et si vite cueilli   confie-nous le secret de tes boutons fragiles   de ce parfum discret qui s’emploie à perdurer après que de nos mains prédation fut orchestrée   Comment après telle forfaiture peux-tu sans rancune nous offrir cette odeur dont la subtilité demeure au-delà de ta mort ?  Montmorency,... [Lire la suite]
Posté par jeanninedg à 10:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 décembre 2013

Poème A Guillevic sur la nuit

« Je ne tremblerai plus quand le ciel blanchira »  Guillevic   L’aube c’est ce rien de jour vacillant sur ses gonds ce derviche qu’on attend et qui ne se présente pas tourbillon tremblant qui piétine en sa ronde Qui lui désignera l’issue de ce long hiver ? L’appel d’un klaxon précède le cri du coq La clarté va renaître elle submergera la plaine et ce que tu nommais nuit deviendra poème d’un jour noirci par tes doigts   Jeannine Dion-Guérin, inédit 5 décembre 2013
Posté par jeanninedg à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 mai 2013

Voix de castrat

Nuance mosaïque du castratVoix ambiguë de l’angequ’enflamment des démonsFrémissement de la chairaux notes immortelless’affichant suraiguësEcoute pathétiquetroublant le corps d’amourtel gémissement de louve   Jeannine Dion-Guérin nédit, mai 2013  
Posté par jeanninedg à 20:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 novembre 2012

Entreprise ardue que de nommer la Nuit

  Entreprise ardue que de nommer la Nuit car elle est cette entité qui réfute matière au profit d’une batterie de parfums et de sons. Germe informel, elle tente de s’implanter, chair tendre au plus profond mais tégument aussi coriace que ce vieux monde à réinventer. J’aime à évoquer les ronces tapies dans son âme et mes efforts pour leur échapper. Opiniâtres elles s’imposent autant qu’elles souhaitent s’effacer. Je n’inviterai pas l’aurore secourable car trop souvent fêlée. La nuit aura loisir de s’adonner à tout caprice qu’il... [Lire la suite]
Posté par jeanninedg à 21:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 décembre 2010

"Les Sabots de bois vert" de Jeannine Dion-Guérin

Parution : octobre 2010 Prix : 16 € ISBN 978-2-35328-057-5 http://editinter.free.fr/
Posté par jeanninedg à 22:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 septembre 2010

Poème inédit en hommage à Van Gogh

Sur la poudrière, Il se peut que poème s'effaceQu'il hésite à prendre placeNe se sachant plus à hauteur de dire Il se peut que le poète plie genouS'épuise se taise sous la puissanceD'enchantement d'une saison Enserrant de sa requête exigeanteLe faîte rougeoyant des marronniersEt l'embrasement des toits de la cité Il arrive que des lèvres enchantéesRegrettent de n'être pas pinceauxDans le but de s'atteler pleinement Au mystère de la quête incisive du motEt que de l'automne la fête revendiqueEn pyromane averti la... [Lire la suite]
Posté par jeanninedg à 10:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 octobre 2008

Jeannine Dion-Guérin : Aube timide

         Toujours l’attache d’une feuille inquiète             à la branche vermoulue, fervente à ne pas renoncer             Toujours l’audace festive d’une mésange à casquette huppée             l’insolence d’une pie clamant sa faim , l’entêtement d’une corneille             en l’anonymat des gris délavés de l’hiver ... [Lire la suite]
Posté par jeanninedg à 18:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]