23 octobre 2017

Conférence sur le thème: « Diversité et culture samedi 28 octobre 2017

"samedi 28 octobre 2017 de 15h à 18h : Conférence sur le thème : « Diversité et culture: ces personnes d’exception venues d’ailleurs »   avec Jeannine Dion-Guérin, poète, auteur, entre autres, d’un ouvrage qui vient de paraître sous le titre: « A l’ombre du Baobab » (et qui est consacré à la rencontre de l’auteur avec Léopold Sédar Senghor, ancien Président de la République du Sénégal).  D’autres exposés pourront s’ajouter à cette principale communication et la réunion se poursuivra par une séance de... [Lire la suite]

11 octobre 2017

A l'ombre du baobab : hommage à L. S. Senghor, Société des Poètes Français - 14.10.2017

Bien chères amies et chers amis en poèsie ​La Société des Poètes français (SPF) et son Président Jean-Charles Dorges,  avec en invité le Cénacle européen des Arts & des Lettres francophones et son Président d'honneur Henri Arphang Senghor ont le plaisir de vous convier à l'hommage rendu àLéopold Sédar Senghor autour de l'ouvrage récemment édité de Jeannine Dion-Guèrin " A l'ombre du baobab Rencontre du poète Léopold Sédar Senghor " aux éditions Editinter. ​Au cours de la séances un panel d'intervenants choisis et... [Lire la suite]
18 juin 2017

Jeannine Dion-Guérin. A l'ombre du baobab

J'ai le plaisir de vous faire part de la sortie de mon dernier livre publié par Editinter : A l'ombre du baobab récit de ma rencontre avec le Poète académicien, ex-Président du Sénégal Léopold Senghor : deux voix unies sur un chemin insolite, inattendu, celui du respect de la "Différence" …  Voici un extrait de sa présentation par l'Ambassadeur culturel son neveu: Henri Arphang Senghor. " Le récit de la rencontre poétique avec Senghor que nous fait Jeannine Dion-Guérin dans un envoûtant climat de familiarité, confirme ce... [Lire la suite]
Posté par jeanninedg à 23:21 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
01 janvier 2017

Voeux 2017 de paix et d'harmonie à mes amis,

                    Hivernale fusion   Dans un ciel ponctuel à souhait l’horizon aime à prendre son temps et de grain à grains s’uniformise   L’étroite bannière d’Orient avec l’aurore pactise et s’affirme patiemment   Tant de violence et douceur en l’autre mêlée intimement…   Pourquoi toi qui t’éveilles rêvant de répandre le sang   ne t’impliques-tu pas dans ce concordat d’union et d’amour?   ... [Lire la suite]
Posté par jeanninedg à 19:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 avril 2016

Actualité de Jeannine Mai juin 2016

Spectacle Senghor du 21 mai à Montmorency VOMême spectacle au festival théâtral de Saint Valéry-sur-Somme Picardie le 18 juin à 16H30Sur "idfm98, radio Enghien" : 2 émissions de présentation des spectacles poétiquesles 3 mai de 11h à 12h.  et  12 mai de 13h à 14h "En Vers et avec Tous" sur le Net ou les ondes 98fm émission au service des poètes le 2e jeudi du mois        

28 juin 2015

Interview de Jeannine Dion-Guérin dans le Journal de François

Jeannine est à l'honneur dans le Journal de François avec cet interview ! (cliquer sur le lien)   Bravo Jeannine !  
Posté par jeanninedg à 18:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 juin 2015

Evolution ou révolution ?

Les hommes sont pétalesIls fleurissent en marset périssent en maiSi brève leur duréeSi durable leur mort... De conflits en discorde de discordes en conflit, voici qu'ils s'étourdissent Fleurs en verger précaire Leurs guerres les accueillent, avant de les faucher au seuil brisé de leur maison. Jeannine Dion-Guérin, mars 2015 mise en ligne 8 juin 2015  
Posté par jeanninedg à 22:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 avril 2015

Il fait un temps de tournesol vu par Nathalie Cousin

    Jeannine Dion-Guérin Il fait un temps de tournesol préface de Michel Bénard, photographies de Dominique Goutal-Guérin et de Michèle Lacker, Editinter, 2015. ISBN 978-2-35328-143-5 (17 €)   Lire une poésie de Jeannine, c’est comme écouter un concerto de Vivaldi ou une cantate de Bach « Et qui n’est, chaque fois, ni tout à fait la même / Ni tout à fait une autre » (Verlaine). Qui s’en plaindrait ? C’est un peu comme une litanie, une « litanie de printemps », on est toujours dans... [Lire la suite]