25 mai 2014

"Offre-moi ce oui" : ressenti de Philippe Deniard

Le 20 mai [2014] Bonjour Jeannine J’ai profité d’une nuit écourtée pour écouter ton recueil. Dehors, les nuages s’en vont, leur travail achevé, leur pluie déversée, leur colère oubliée ; je regrette le sommeil volé et j’écoute. C’est certainement la meilleure des heures, encore un peu de nuit, elle est tellement présente dans ton ouvrage. Je te vois lisant tes mots, marquant avec application les silences que ta main a dessinés sur le papier, de blanc en blanc, refusant la ponctuation, faisant confiance au vide, presque tout le... [Lire la suite]