17 février 2019

De L’écho des nuits à Lumière des mots

J'ai lu et relu en tous sens "Lumière des mots", éblouie par la beauté et la profondeur de ce vrai livre d'artistes aux facettes et aux échos multiples. "De la toile au poème" (cf. l'anthologie "Vincent, de la toile au poème", 1990), « de tableaux en tableaux, de rimes en versets », un fructueux et intime dialogue entre la poète Jeannine Dion-Guérin et le peintre Casimir Farley se noue, inauguré de très longue date à la faveur de leur rencontre tutélaire autour de Van Gogh et de son idée de phalanstère d'artistes en vogue au 19e... [Lire la suite]

17 novembre 2012

Entreprise ardue que de nommer la Nuit

  Entreprise ardue que de nommer la Nuit car elle est cette entité qui réfute matière au profit d’une batterie de parfums et de sons. Germe informel, elle tente de s’implanter, chair tendre au plus profond mais tégument aussi coriace que ce vieux monde à réinventer. J’aime à évoquer les ronces tapies dans son âme et mes efforts pour leur échapper. Opiniâtres elles s’imposent autant qu’elles souhaitent s’effacer. Je n’inviterai pas l’aurore secourable car trop souvent fêlée. La nuit aura loisir de s’adonner à tout caprice qu’il... [Lire la suite]
Posté par jeanninedg à 21:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,